L’œuvre de Dickens

art_lhistoire1

L’histoire d’Oliver Twist

Oliver Twist, l’un des romans les plus universellement connus de Charles Dickens, a été publié en vingt-quatre feuilletons mensuels dans la revue Bentley’s Miscellany, entre février 1837 et avril 1839, juin et octobre 1837 exceptés. L’action se situe au 19eme siècle, à l’époque où les plus jeunes ne sont pas considérés comme des hommes à part entière mais plutôt comme des bons à rien qui coûtent beaucoup et rapportent peu.
Cette histoire, c’est celle d’Oliver Twist, un jeune garçon qui s’échappe de la maison de redressement pour aller découvrir le monde et retrouver une famille qu’il pense perdue.

À Londres, il ne fait pas bon vivre sans protection et sans argent pour se nourrir mais grâce à une rencontre qu’il va faire au marché, Oliver va être enrôlé par une bande de voleurs aux mœurs douteuses. Fagin et Sax, à la tête de cette bande, vont lui apporter de la nourriture et des habits propres en échange de quelques tours de passe-passe.

Heureusement pour lui, dans ce gang sans scrupule, il y a Kens, un jeune voleur espiègle et rusé qui deviendra un ami fidèle et Nancy, une demoiselle au grand cœur qui lui apportera son aide dans sa quête de famille.

Après une arrestation pour un vol qu’il n’a pas commis, Oliver fait la connaissance de M. Brownlow, un vieil homme riche et solitaire.
Cette rencontre pourrait bien changer sa vie à jamais…

art_lhistoire2

Charles Dickens

Charles John Huffam Dickens est né à Landport dans le sud de l’Angleterre le 7 février 1812. Il s’éteint le 9 juin 1870 à l’âge de 58 ans à higham. À ce jour, il est considéré comme l’un des plus talentueux romanciers britanniques.

Suite à l’emprisonnement de son père très endetté, le jeune Dickens se voit contraint de travailler à l’âge de 12 ans dans une usine de cirage pour subvenir aux besoins de sa famille. Une expérience qui aura une influence considérable sur son destin d’écrivain et qui lui permet de conter avec un réalisme frappant les horreurs infligées aux jeunes travailleurs à l’époque victorienne.

Passionné de littérature et de théâtre, il commence à écrire pour certains journaux et magazines de contes à Londres en 1833. Son premier livre de contes, Les Esquisses de Boz, voit le jour en 1836, suivi des Aventures de M. Pickwick, un récit satirique qui le fera connaître du grand public en 1837. Après le succès de ce dernier, il se consacre à l’écriture de l’un de ses romans les plus universellement connus aujourd’hui, Les Aventures d’Oliver Twist.

Celui-ci est dans un premier temps publié en 24 feuilletons mensuels dans la revue Bentley’s Miscellany, entre février 1837 et avril 1839. Ils seront regroupés par la suite en un roman à part entière en 1839.

L’œuvre de Dickens dépeint avec une étonnante justesse le monde d’aujourd’hui : sa noirceur, ses vices, ses pièges. On pourrait résumer la morale de l’histoire d’Oliver Twist en une seule phrase : à la force de ses rêves, il a changé son destin.

D’autres romans majeurs voient ensuite le jour comme Un chant de Noël en 1843, David Copperfield en 1849 ou encore Les Grandes Espérances en 1860.

Apprécié de tous, Charles Dickens marque les esprits par sa gentillesse et son humour qui lui valent une forte popularité. Jusqu’à son dernier souffle, il partage ses œuvres avec le public lors de conférences toujours plébiscitées.

Il existe même encore de nos jours des fans inconditionnels de l’auteur, formant une communauté baptisée « The Dickens Fellowship ».